PUBLICITE

Le péché suédois au-delà des frontières

, par Jean-Benoit RICHARD

Les organisateurs de Stockholm Pride ont choisi de centrer l’aspect politique de l’EuroPride sur les enjeux internationaux qui concernent la communauté lesbienne-gaie-bi-trans. C’est ce qu’ils ont voulu exprimer à travers le mot d’ordre

« Le péché suédois au-delà des frontières »

Dans un texte de présentation, Sofia Sjöö, la présidente de Stockholm Pride s’explique :

"Dans les années soixante, la Suède exportait des films pornos plutôt « soft », mêlant avec charme nature, politique et nudité. En 2008, nous donnerons une nouvelle signification au « Péché suédois ». En Suède, nous sommes plutôt à l’avant-garde en ce qui concerne les droits de la communauté LGBT. Dans de nombreux pays, nos droits sont encore considérés comme des « péchés ». Le mouvement Pride a contribué à faire évoluer les choses. Il faut mettre en lumière les atteintes dont sont victimes encore aujourd’hui les homosexuels, bisexuels et trans à travers le monde pour pouvoir s’y opposer".

L’EuroPride 2008 a donc été centrée sur la responsabilité de la Suède et de l’Europe qui doivent veiller à étendre les libertés à la communauté gay du monde entier.

PUBLICITE